Podium palmarès SCPI : Focus sur Immorente, la référence des SCPI

Le marché des SCPI est en plein boom avec un nouveau record de collecte en vue au titre de l’année 2016. Parmi les SCPI qui ont donné le sourire aux épargnants, on commence notre tour d’horizon avec Immorente médaille de bronze notre palmarès 2017 des meilleures SCPI. Avec un rendement parmi les plus attractifs du marché, Immorente qui n’a jamais baissé le prix de sa part, n’usurpe pas sa réputation de « gros paquebot » prêt à affronter toutes les tempêtes.

Immorente la référence sur le marché des SCPI

Créée en 1988, cette SCPI ne manque pas d’atouts. D’abord, c’est l’une des plus anciennes SCPI présentes sur le marché puisqu’elle s’apprête à souffler ses 29 bougies. C’est également la plus grosse capitalisation du marché, ce qui lui assure une très bonne liquidité. Avec près de 2,5 milliards de patrimoine, Immorente représente tout simplement  » le gros paquebot » prêt à affronter toutes les tempêtes. Immorente est propriétaire de près de 2.000 unités locatives (avec de nombreux locataires dont les principaux sont : Picard, Casino, Société Générale, Nouvelles Frontières, Direction générale des impôts, Banque Populaire, Franck Provost…). Cette variété des locataires permet à cette SCPI de mutualisation optimale des risques. Avec cette stratégie prudente d’investissement, Immorente conforte ainsi son statut de première SCPI murs de commerces en France.

Une performance durable

Près de 30 ans d’existence, jamais le prix de la part n’a baissé, un signe qui ne trompe pas. A sa création, le prix de la part de cette SCPI était de 152,45 euros. A ce jour, les associés qui ont suivi l’aventure Immorente depuis le début, ont vu leur part nettement se revaloriser pour ainsi atteindre aujourd’hui 325 euros, signe d’une rigueur dans la gestion et dans la constance des résultats.

De plus, avec un TVDM (taux de distribution sur valeur de marché) de 4,84%* pour 2016 après 4,90%* en 2015, Immorente de Sofidy fait figure de métronome des SCPI disponibles à la commercialisation. Outre, ce rendement qui se maintient à des niveaux supérieurs à la moyenne du marché, le TRI (Taux de rentabilité interne) reste à des niveaux élevés avec un taux de 9,59% depuis l’origine. Même au pire de la crise immobilière des années 90, les performances d’Immorente n’ont pas été écornées en témoigne ce TRI proche de 10% depuis la création de la SCPI. Avec ces atouts, Immorente est une SCPI de rendement qui s’impose logiquement comme une référence sur le marché.

Une politique très sécuritaire

Depuis près de 30 ans, la SCPI Immorente investit dans des murs de boutiques et de magasins, prioritairement dans les zones commerçantes de centre-ville. Pas étonnant que le groupe revendique un taux d’occupation financier de son patrimoine de près de 93,98 % au quatrième trimestre 2016 !

Principalement positionnée sur des murs commerciaux, Immorente se diversifie toujours plus dans l’immobilier de bureaux, un secteur qui représente aujourd’hui 20% du portefeuille. Et plus récemment, la SCPI poursuit sa diversification en se tournant vers le marché européen, un terrain de jeu bien plus vaste qui décèle toujours plus d’opportunités. Pour preuve, l’achat au troisième trimestre de l’année 2016, de murs de commerces de centre-ville aux Pays-Bas. Ces actifs sont situés sur des emplacements de qualité au cœur de centres-villes commerçants et dans des centres commerciaux. Ces murs de commerce sont principalement loués à des enseignes nationales et internationales. L’étranger (Belgique, Allemagne, Pays-Bas) représente aujourd’hui presque 16% de la répartition du patrimoine.

Investir dans l’immobilier sans se soucier de la gestion du bien, et surtout en associant rendement et maîtrise du risque, qu’attendez–vous pour vous informer ?


Communication non contractuelle à but publicitaire

Les parts de SCPI de rendement sont des supports de placement à long terme (minimum 10 ans) et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.

Comme tout investissement, l’immobilier présente des risques :

– La baisse de la valeur du placement. Le capital investi dans une SCPI n’est pas garanti. La valeur de part d’une SCPI évolue dans le temps, en relation étroite avec l’état de la conjoncture de l’immobilier d’entreprise. Cette conjoncture suit des cycles successifs, avec des phases à la hausse et à la baisse.
– La diminution des revenus locatifs. Dans un contexte économique moins favorable, la baisse des revenus locatifs versés aux associés est due à la diminution du taux d’occupation financier et/ou à la baisse du montant global des loyers versés par les locataires. Cette baisse peut être toutefois atténuée par l’effet de la mutualisation des risques grâce à la diversification immobilière et locative du portefeuille de la SCPI.
– La liquidité. La SCPI n’étant pas un produit coté, elle présente une liquidité moindre comparée aux actifs financiers. Les conditions de cession (délais, prix) peuvent ainsi varier en fonction de l’évolution du marché de l’immobilier d’entreprise et du marché des parts de SCPI.

* TDVM : En 2016, le TDVM de la SCPI Immorente s’est élevé à 4,84%. Le Taux de Distribution sur Valeur de Marché mesure le niveau de distribution historique. Il est la division du dividende brut avant prélèvement libératoire versé au titre de l’année N (y compris les acomptes exceptionnels et quote-part de plus-values distribuées) par le prix de part acquéreur moyen de l’année N.

**Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.

« »